Parc national des forêts de Champagne et de Bourgogne : la transition écologique au service de la vitalité des territoires ruraux
Partager

Le projet du Parc national des forêts de Champagne et de Bourgogne, décidé en 2009 à la suite du Grenelle de l’Environnement, sera officiellement crée en 2019. Avec plus de 80% de la forêt datant de plus de 200 ans, ce qui est unique en France, qui s’étend sur 241 000 ha dont 3000 ha de réserve intégrale pour la biodiversité, et regroupant 129 communes, il sera le premier Parc national dédié à la forêt concourant ainsi à la reconnaissance d’un territoire d’exception.

Le Parc constitue un projet ambitieux. Il articule harmonieusement la protection des écosystèmes, de la faune et de la flore (cigogne noire, sabot de vénus, zones humides…), la lutte pour le climat ( séquestration du carbone par les forêts) et la revitalisation du territoire : valorisation du patrimoine culturel, des ressources agricoles et de la filière forêt-bois et promotion de l’écotourisme. Dans un territoire très peu dense (10 habitants par km2), le projet original du Parc permet, en dépit de certaines résistances, aux acteurs locaux (agriculteurs, forestiers, associations, collectivités) de concilier développement économique et exigence écologique. Enfin, le projet du Parc repose sur une concertation avec l’ensemble des acteurs qui partagent cette ambition commune inscrite dans le long terme. C’est pourquoi, EELV Bourgogne et EELV21 soutiennent résolument la création du Parc national des forêts de Champagne et de Bourgogne.

Claire Mallard, co-secrétaire régionale EELV Bourgogne

Catherine Hervieu, Olivier Muller et Carole Berhnard pour la coordination EELV 21