Intervention de Mourad Laoues sur les orientations budgétaires 2018 du Grand Chalon
Partager

Monsieur le Président, chers collègues,

Il est question aujourd’hui de débattre des orientations budgétaires 2018 pour notre collectivité dans un contexte de désengagement de l’État.

Ainsi, face à l’urgence climatique les actes peinent à suivre les déclarations.

Pour autant, si les engagements financiers de l’Etat ne sont actuellement pas certains en matière environnementale, les collectivités territoriales, et donc nous-mêmes, avons la responsabilité d’engager fortement notre territoire sur l’adaptation au changement climatique, la diminution de notre empreinte carbone, la réduction de la pollution atmosphérique, la préservation de la biodiversité.

Certes, sur ces questions des réalisations ont été faites par le Grand Chalon et je suis le premier à le reconnaître. Cependant nous ne réussirons notre transition que si nous articulons clairement nos politiques publiques autour du développement durable.

C’est pourquoi j’aurais souhaité voir des engagements clairs sur ce point, dans ce rapport.

Enfin, concernant l’assainissement, vous n’ignorez pas que le préfet a mis en demeure le Grand Chalon, par un arrêté du 16 janvier 2018, de faire un certain nombre de travaux et de régularisation du système de collecte des eaux usées de l’agglomération, et dans un délai assez court.

Or je n’ai vu aucune référence à cet arrêté dans ce rapport. Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur la suite à donner Mr le Président ?

Merci.