Plan Régional de Développement Agricole : un rendez-­vous manqué
Partager

Le grand plan de développement de l’agriculture biologique n’est pas au rendez­vous.
Pourtant, la transition écologique est présentée comme l’une des priorités de la Région
BOFC.
20 % de produits bio dans les restaurants scolaires des lycées est un objectif insuffisant
pour la santé de nos enfants, la qualité des sols, de l’air et de l’eau. Dans un premier temps, si nous pouvons nous satisfaire de l’introduction de 50 % de produits locaux dans la restauration scolaire, nous rappelons que ceux­-ci ne garantissent la qualité des produits.
C’est pourquoi, EELV propose 50 % de produits bio et locaux dans les restaurants scolaires des lycées.

Pour porter des politiques ambitieuses, et engager la transition agricole et alimentaire du territoire, un partenariat ouvert aux acteurs historiques et représentatifs de l’agriculture biologique est indispensable. Alors que Mme la Présidente de Région s’est engagée à créer un « pôle agriculture biologique » pour la gouvernance de la filière, l’exclusion des professionnels de l’agriculture biologique du pilotage du PRDA n’est pas tenable. EELV demande le respect de cet engagement.

Si des mesures spécifiques existent, les moyens attribués à la filière biologique ne sont pas clairement définis. Pourtant, la PAC n’encourage pas la production biologique et le
gouvernement se désengage en renonçant à l’aide au maintien.

Enfin, EELV rappelle également son opposition à la culture d’OGM qu’ils soient destinés à la production ou à l’expérimentation et rappelle que les deux régions historiques s’y étaient opposées. Que veut dire dans le PRDA « acceptabilité sociale ? » lorsque sont évoquées les innovations technologiques. EELV s’inquiète de voir arriver, sous couvert « d’acceptabilité sociale » des « OGM cachés » et demande purement et simplement que soit respecté le principe de précaution.

EELV rappelle enfin que la Présidente de Région s’est engagée à « refuser des organismes génétiquement modifiés et à mettre en place une mission spéciale
d’évaluation et de promotion des alternatives et de valorisation des labels « sans OGM ». A l’heure où les Français aspirent à une alimentation saine et locale, la Région BOFC devra relever ce grand défi avec l’ensemble de ses partenaires.

Claire MALLARD­ Christophe BOUDET co­secrétaires régionaux EELV BOURGOGNE
Brigitte MONNET et Philippe CHATELAIN co­secrétaires régionaux EELV FRANCHE­
COMTE